Les Intervenants

Valérie-Manteau-8©Emmanuelle-Marchadour-
Laurent Coutouly 2.jpg
Capture d’écran 2018-11-06 à 12.14.37.pn
elisa.jpg
elodie.jpg
HV0A0249.jpg

Toni Casalonga

Après un détour par Paris et par Rome, j’habite Pigna depuis plus de quarante ans, où je m’exerce à vivre de mon métier de plasticien entre les oliviers, les brebis, les artisans et les musiciens, ce qui n’est pas sans présenter un certain nombre d’avantages et d’inconvénients que je me ferai un plaisir de partager avec les participants de ce Remue-méninges, si tant est qu’ils en aient le désir.

www.centreculturelvoce.org


Valérie Manteau

Valérie Manteau est auteure, éditrice et journaliste française. Elle a fait partie de l’équipe de «Charlie Hebdo» comme éditrice des Échappés de 2008 à 2013. En 2013, elle rejoint le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) à Marseille, comme chargée d’édition et de diffusion jusqu’en 2018.

Elle a écrit deux livres édités au Tripode : Calme et Tranquille en 2016 et Le Sillon à la rentrée littéraire 2018, pour lequel elle reçoit le prix Renaudot. Elle travaille également pour le théâtre, avec la compagnie Le(s) Pas Comme Un(s) au théâtre de la Cité, ou avec la compagnie Lézard Dramatique. Elle tient pendant la dernière campagne municipale une chronique dans La Marseillaise consacrée aux femmes militantes à Marseille. Pour la saison 2020-2021, elle est artiste associée à l’IEP d’Aix. Engagée dans le mouvement social, elle vit à Marseille, à Noailles.

www.lusine.net

Laurent Coutouly

Laurent Coutouly a témoigné tout au long de son parcours professionnel, de Montluçon au Pays de Montbéliard, d’un engagement artistique et culturel auprès de populations et de territoires marqués par une forte histoire ouvrière.
Il est directeur de Culture Commune, scène nationale qui déploie son action à partir d’un lieu de fabrique artistique situé sur un ancien carreau de mine à Loos-en-Gohelle. Il y conçoit un projet original avec une programmation qui s’organise autour d’une série de rassemblements artistiques et populaires, fruits d’une maturation permanente de projets d’artistes contemporains de toutes disciplines, invités à travailler au cœur de la population et le plus souvent possible avec elle, tout au long de l’année.

www.culturecommune.fr

Benjamin Lengagne

Touche à tout du pluridisciplinaire, amoureux de l’art dans et pour la ville, Lieux publics m’accueille fin 2018 dans l’équipe. Je garde de mes expériences passées un appétit pour ces formes artistiques qui bousculent et envahissent la ville (lille3000 et DAC Ville de Lille), ces lieux qui ne se définissent que par ce que les artistes en font (le CENTQUATRE-PARIS), le spectacle vivant sous toutes ses formes et vers tous les publics (le Jardin Imparfait, groupe du producteur Olivier Poubelle), avec une confiance intacte dans l’émergence, la création contemporaine, les frontières qu’on éclate…et les rapports qu’on invente avec tous, pour tous. N’ayant à mon grand regret aucun talent particulier, j’ai bien dû me trouver une spécialité pour travailler proche des artistes : dompteur de public, cracheur de beaux papiers, acrobate de l’internet, charmeur de mécènes et partenaires. J’aime tordre tous les gros mots de la Culture. J’interviens également au sein de plusieurs formations (Sciences Po Lille, Sorbonne…), avec à cœur la transmission.

 

Pierre Sauvageot
Lit Le Monde dans son berceau, grandit pendant la Guerre d’Algérie, découvre la politique et la musique en même temps que tout le monde, fait la chèvre dans le couloir de la Sorbonne, échange tract contre cuivre, plonge dans l’ouïr, manipule des machines à bruit, accorde les mobylettes, carillonne les publics, fait directeur, harmonise les champs, sacre les gares, métamorphose les villes, agrandit les ensembles.

www.lieuxpublics.com

 


Elisa Schmidt

D’un cursus en urbanisme, j’ai d’abord appréhendé l’espace public en étant guide de ville. Equipée de bonnes baskets, j’ai arpenté les rues, les places, les impasses et les collines de Marseille. Depuis 10 ans à la production de Lieux publics, avec mes bonnes baskets, je logistique, médiationne, coordonne, conseille, chouchoute les artistes et les équipes qui oeuvrent pour la création en espace public.

Depuis, j’ai apprivoisé les chaussures à talons !

www.lieuxpublics.com

Elodie Sannier

Picarde de sang, parisienne de ma jeunesse et marseillaise d’adoption, je découvre les arts de la rue en 1999. Après un bref passage dans le secteur de la photographie (Rencontres de la photographie d’Arles), j’atterris au festival d’Aurillac aux côtés d’Anne Lacombe/zinc production. Une ville ouverte aux artistes, du jamais vu, de belles découvertes artistiques et des rencontres engagées, j’y plonge entièrement et je ne m’y suis jamais éloignée depuis. Après 12 ans à Karwan en tant que responsable de la communication, je rejoins l’équipe de Lieux publics en 2018 sur un poste de développement et de production avec une profonde envie de consolider, sur la région Sud, des rendez-vous arts de la rue malgré les actuelles difficultés à programmer dans l’espace public et d’accompagner au mieux les projets de création de Pierre Sauvageot.

www.lieuxpublics.com

David Mossé

David Mossé n’est pas acrobate, mais il a passé sa vie à faire le grand écart. Entre les festivals de rue et les spotlights des défilés de mode, l’artistique et la technique, Noir Désir et les artistes de rue, l’Afrique et la Franche-Comté. Après avoir commencé en 1989 comme gardien de loge de Nougaro dans un théâtre, David s’est formé (électricité, cintres, régie lumière, scénographie, régie générale..) et a travaillé sans relâche auprès de compagnies comme les Chercheurs d’Air, Art éphémère, Trans’express ou le Théâtre de l’Unité. Il est devenu le complice d’une bonne quarantaine de metteurs en scène. Son parcours est aussi le fruit de rencontres fondamentales : Michel Crespin, Jacques Livchine et bien sûr Pierre Sauvageot qui lui confie la mission de directeur technique à Lieux publics, touché par sa sensibilité artistique.

photo bonnin 7
PAGHJELLA_1
Terrasse perdue
Voûte
Casa Musicale_vue terrasse
vue-de-pigna