Cie La Flambeau

laflambeau.com

Créée le 15 août 2019, sous le modèle de la loi 1901, la Compagnie La Flambeau tire son nom du titre d’un texte de théâtre écrit par Faubert Bolivar. Ce texte, a reçu le Prix Paulette Poujol Oriol, et Georges Corvington décerné en Haïti.
Mais vous devez vous demandez pourquoi “La” Flambeau au lieu de Le Flambeau ? Ce n’est pas une faute d’orthographe, ni un jeu littéraire, non plus. Je m’explique : en créole Haïtien, (laflanbo), « Ogou (La Flanbo) est un dieu, un loas (esprit) ou une société qui prône la justice, l’équité et qui, a la mission d’apporter un peu de lumière dans cette vallée de ténèbres, qu’est notre monde actuel ». Alors sans fausse modestie ce nom nous convient à merveille ! 

Nous avons la noble intention de nous adonner à la création artistique, théâtrale, à la prose poétique caribéenne, à la diffusion d’œuvres de spectacles vivant en France, et à l’étranger.
On se réclame de l’Éthnodrame, cette forme de théâtre populaire, créole caribéen, qui émet l’hypothèse que le vaudou comprend « des pratiques expressives entretenant une profonde familiarité avec les arts dramatiques ». 

L’éthnodrame est cette forme de théâtre théorisé par Franck Fourché, et le docteur ethnologue Louis Mars. Il a pour parure chants, textes, et danses, prenant le monde du vaudou comme point d’ancrage. Nous souhaitons sensibiliser nos concitoyens au spectacle vivant, transmettre des émotions et les interpeller sur l’importance des sujets de sociétés. Nous nous adressons à un public composé de petits et grands, quels que soient leurs milieux, leurs croyances, âges, et sexes, et sans discrimination.

Pour eux, nous voulons faire un théâtre digne d’une bonne rencontre humaine, une vraie cérémonie nous reliant au cosmos. Pourvu que l’on cesse de l’intoxiquer. 

Sainte Dérivée des Trottoirs copyright G