bolivar-faubert.jpg

Faubert Bolivar

Poète, dramaturge et écrivain né en 1979, il est l’auteur d’un ensemble de textes (essai, poésie, nouvelle, théâtre), publiés dans divers ouvrages collectifs et revues à travers le monde francophone. Toujours attentif et sensible aux épineux problèmes de son pays, qu’il convoque avec ironie et provocation dans la presse, ce « diseur » des Vendredis Littéraires de l’Université caraïbe (Prix Jacques Stephen Alexis à 16 ans) fait des études de philosophie à Paris VIII, enseigne le français à Kingston en Jamaïque, puis revient à Port-au-Prince en 2007 à la DNL et enseigne au Petit Conservatoire.

 

Il signe alors différents textes de théâtre : Sélune pour tous les noms de la terre (2011), Mon ami Pyéro qu’il traduira en français en résidence aux Francophonies en Limousin (2015). Enfin, La Flambeau (2015), une œuvre forte, originale, mêlant l’humour et la satire sociale avec un brin de folie.

 

Deux fois finaliste au prix RFI Théâtre, 2016 et 2017, il a animé avec des ami e s en Martinique où il vit et enseigne la soirée mensuelle des Rencontres pour le lendemain où ont été reçus entre autres le poète Monchoachi, la chanteuse Jocelyne Béroard, le plasticien Ernest Breleur, l’historien Gilbert Pago, l’homme de théâtre Hassane K. Kouyaté, la militante féministe George Arnauld. Sa pièce, Les revenants de l’impossible amour, a reçu le prix Textes en paroles du meilleur texte dramatique.