L'écrivain public

L’écrivain public connaît le jargon : RSA, Pôle emploi, CADA, HLM, MDPH, fin de droits, impayés, droits d’asile… Il accueille les usager-e-s avec leurs dossiers qu’il faudra remplir. Cela paraît simple et pourtant les mots ne rentrent pas dans les cases ou parfois les cases manquent, et puis les droits changent, les situations personnelles ou les politiques sociales sont instables. L’écrivain public tente de maintenir le rythme, il accueille les essoufflé-e-s , les éreinté-e-s, il en perd son souffle. Comment transmettre à l’Administration ?  Comment a-t-il pu se mettre dans cette situation, lui qui voulait se contenter d’écrire des lettres d’amour ?

Habituellement on vient le voir dans un bureau vide, à l’abri des regards on lui confie ses secrets. Aujourd’hui il déborde, il sort, au grand jour, il va dire ou faire dire ces blocages inextricables, ces maladies invisibles et honteuses. Aller où dans la ville ? Chez les pauvres pour leur dire « je sais », avec eux pour leur dire « vas-y raconte », devant tout le monde ? Non, allons chez les riches, pour leur dire « sais-tu » ? Pour leur dire le silence, l’indifférence, l’ignorance, les reformes, la détresse ? Où se cachent ils ?

L’écrivain public n’a qu’un trésor à partager : des mots.

 

© 2019 - Lieux publics www.lieuxpublics.com

LOGO-LP-BON.png

Lieux publics - Cnarep (Centre national des arts de la rue et de l’espace public) & Pôle européen de production est conventionné par le ministère de la Culture, la ville de Marseille, la région Sud - Provence-Alpes-Côte d’Azur et le département des Bouches-du-Rhône. Lieux publics pilote IN SITU, plateforme européenne pour la création artistique en espace public. Le projet ACT (2016-2020) est financé avec le soutien de l’Union européenne (programme Europe Creative).